sous compteur

La marche et la pose d’un sous compteur électrique

L’électricité est une des choses inséparables à la vie quotidienne de chaque foyer, surtout pendant la soirée. Sans cette énergie, on se sente comme étant en difficulté. Chaque mois, des frais liés à la consommation, sont payés par chaque foyer. Mais, le souci de chaque locataire c’est de payer ses factures d’électricité sans savoir exactement combien il a consommé durant le mois. L’usage d’un sous compteur électrique est fait pour surmonter ce problème. Son installation est totalement recommandée surtout pour les logements.

Les différentes fonctions du sous compteur électrique ou compteur divisionnaire

Ne pas avoir sous les yeux sa consommation d’électricité mensuelle pose une mésentente entre le locataire et le propriétaire d’un habitat. Grace au sous compteur, ce problème est résolu. Un sous compteur électrique, comme son nom l’indique, est un dispositif placé après le compteur électrique général. Appelé parfois aussi compteur divisionnaire, il permet de calculer la quantité d’électricité consommée de chaque pièce de votre choix. En utilisant ce dispositif, vous pouvez connaitre et optimiser votre consommation d’électricité. Il permet également de suivre à temps réel la consommation du réseau choisi. Ainsi, vous pouvez savoir quel appareil consomme le plus d’énergie afin d’en faire des économies. Cet appareil est idéal pour les logements ou appartements. Il permet de diviser avec précision la facture d’électricité de chaque pièce. Comme cela, vous pouvez vous-même savoir combien vous allez payer car vous auriez sous les yeux votre consommation électrique.

Les démarches à suivre pour installer un sous compteur électrique

Vous pouvez vous-même faire l’installation ou appeler un spécialiste en électricité. Pour pouvoir bien installer son sous compteur électrique, il est indispensable de suivre une méthode bien précise. Avant toute chose, lisez la notice de votre sous compteur. C’est important de savoir les spécificités du produit afin de bien réaliser son installation. Ensuite, passez au branchement. Mais avant toute chose, ayez l’habitude de couper l’alimentation générale pour éviter tout risque d’électrocution. Suivez le plan de branchement dessiné dans la notice. Un fil neutre lie le sous compteur au neutre de l’alimentation EDF. Un fil neutre le lie aussi au tableau électrique. Un fil de phase le lie à la phase du tableau. Faites attention à ne pas confondre le fil neutre et celui de la phase. Pour éviter tout risque de disfonctionnement, respectez les normes électriques françaises NF C15-100. En cas de doute ou pour plus d’informations sur les branchements, voir ici.

Quand l’ensemble des branchements sont réalisés, passez au test de votre dispositif. Il suffit de redémarrer le compteur électrique et d’examiner si le sous compteur tourne. Branchez votre chauffage pour voir tourner le sous compteur, celui-ci consomme rapidement des kWh activant ainsi le sous-comptage. Et enfin, pour comprendre clairement le fonctionnement et la lecture de votre sous-compteur, lisez les informations. Vous pouvez savoir votre consommation depuis la mise en service, depuis la mise à zéro ou bien encore les différences heures pleines/heures creuses (appareils spécifiés).

Les matériels nécessaires à l’installation d’un sous compteur

Pour bien faire l’installation, il est indispensable de bien vous équiper en matériels d’électricité. Pour l’installation d’un sous compteur, vous aurez besoin d’un sous compteur, de pinces électriques, de pinces à dénuder et des fils électriques. Et pour rappel, n’oubliez jamais la prudence : couper l’alimentation générale avant toute chose.

Posts created 33

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut